Les journées nationales de l’agriculture

Viticulture biologique - vignoble français
Viticulture biologique - vignoble français

Ce week-end, agriculteurs, viticulteurs, éleveurs, entrepreneurs et enseignants du secteur agricole vous invitent à la journée nationale de l’agriculture.
Fan de escape Gamegrandeur nature” ? Dès demain, les parisiens peuvent participer à ce jeu sur le thème de l’agriculture de demain
Organisé par #agriDemain et l’IHEDREA, l’Agro-Management School de Paris.
Pour cette occasion, portons donc un toast à l’agriculture de demain et à votre santé (dans tous les sens du terme )!

Qu’appelle-t-on par « vin biologique » ?

Les vins biologiques sont des vins qui ont le droit d’apposer le label biologique, à la suite de l’obtention d’une certification. Contrairement aux vins conventionnels, ces vins sont produits à partir de matières premières organiques et naturelles.



Pour obtenir leur toute première certification « vinification biologique », les vignobles de vins biologiques doivent utiliser, pendant trois années consécutives, des substances naturelles, telles que des algues, du fumier, des composts… comme engrais, sans utiliser ni insecticide, ni fongicide, ni engrais inorganique.

Les produits chimiques et les OGM, tels que les engrais chimiques, les herbicides, les enzymes génétiquement modifiées…, sont interdits ou limités en quantité pendant la culture, la vinification et la mise en bouteille afin de garantir une bonne qualité de vin et minimiser les impacts environnementaux

En effet, les certifications actuelles ne se limitent pas seulement aux raisins, mais concerne également les autres processus de fabrication, dont la vinification.

Le travail des vignes

Le désherbage

Des désherbants sont utilisés pour traiter les vignobles produisant des vins traditionnels, tandis que pour les vins biologiques d’autres pratiques sont mises en place pour lutter contre les mauvaises herbes :

  • Avec une interdiction formelle d’utiliser des désherbants chimiques ou des produits de traitement de synthèse, y compris les herbicides.
  • Grâce au désherbage mécanisé.
  • Ou à des préparations végétales, répandues sur les vignes, en tenant compte des saisons naturelles.

https://lh4.googleusercontent.com/JrSk7WRM8uNYQV2iNlJwzavHyCYyKw9eujrDq97b_tX1NlLXblsFYVItEovwOE_I42cmUaYUCICU4khqSz5wDDqHtS1PZ04S4t7JUMn3n3heWQ1NEdSi6Fr2NKj8yFmHOOCkIlSaBdcpns_rvQ

Les traitements

Des fongicides et des insecticides sont utilisés, pour les vignobles de vins conventionnels, par prévention ou pour lutter contre les maladies, comme le mildiou, l’oïdium ou la pourriture grise (Botrytis cinerea), mais aussi contre les ravageurs, comme les papillons, les chenilles (vers de la grappe) ou les cicadelles.

En revanche, dans les process de l’agriculture biologique, biodynamique et naturelle, les produits chimiques et les OGM sont strictement bannis.

  • En effet, en viticulture biologique, seuls le soufre et le sulfate de cuivre, que l’on peut trouver sous forme de bouillie bordelaise, sont tolérés et dans la limite de 6 kg par hectare et par an.
  • La bouillie bordelaise est également utilisée en biodynamie ainsi que pour les méthodes de vins naturels, limitée à 3 kg par hectare, mais sans contrainte normative spécifique pour les vins naturels.


Les couteaux mécaniques, engrenages ou courroies de transmission peuvent malheureusement écraser les raisins, quand ils sont récoltés mécaniquement, provoquant une oxydation prématurée, et apportant des bactéries

Ceci n’est pas le cas pour les raisins cueillis manuellement (*). Les raisins et la vinification peuvent ainsi être de meilleure qualité.

(*) critère important pour les vins biodynamiques et naturels, non exigé pour les vins biologiques mais souvent pratiqué pour des vins de qualité supérieure.

 

Les avantages des vendanges manuelles sont :

  • De réduire la consommation de carburant, les émissions de carbone, la pollution environnementale, tout simplement en remplaçant les machines par de la main-d’œuvre.
  • D’écarter les saletés ou impuretés, dans un souci de qualité, comme les feuilles abîmées, les tiges, les petits insectes ou les crottes de souris…
  • De laisser de côté les raisins pas encore mûrs ou malheureusement pourris, pour garantir une belle qualité de fruits
  • D’également contribuer à la qualité des fruits, en rangeant les raisins sélectionnés dans des petits cageots bien aérés, afin qu’ils restent intacts lors du transport.


La vinification


Juste avant la fermentation et la mise en bouteille, la personne en charge de la vinification peut ajouter une quantité appropriée de dioxyde de soufre, pour séparer l’alcool de l’oxygène et éviter tout contact avec les bactéries, garantissant sa fraîcheur.



  • La fermentation du vin traditionnel est faite par pasteurisation ; les vignerons produisant ce type de vins sont libres d’ajouter du dioxyde de soufre ainsi que des levures exogènes chimiques.
  • Le vin biologique est filtré après avoir utilisé des matières premières toutes issues de l’agriculture biologique, comme de l’albumine d’œuf bio ou des enzymes sans OGM. Des levures exogènes chimiques ainsi que du dioxyde de soufre peuvent être ajoutées, mais seulement à faibles doses pour le second.   


La mise en bouteille


La mention sur la bouteille de la quantité de sulfites est obligatoire dès lors que le vin contient plus de 10 mg de SO2 par litre, conforme à la loi sur les substances susceptibles de provoquer des allergies ou certaines intolérances (°). Cette quantité peut varier jusqu’à 400 mg par litre (pour les vins blancs liquoreux non bio). 

(°) Le règlement (UE) n°1169/2011 impose l’étiquetage obligatoire des substances contenues dans les aliments susceptibles de provoquer des allergies ou des intolérances.

Lorsqu’elle est inférieure à 40, nous pouvons dire qu’il n’y a « pas de sulfite ajouté ».

Pour votre information,

  • La quantité de dioxyde de soufre dans le vin ordinaire (non liquoreux) est, en général, de 150 à 200 mg par litre.
  • Celle des vins biologiques sera de 100 à 150 mg par litre.
  • Celle des vins biodynamiques de 70-90 mg par litre.
  • Et celle des vins naturels, la plus faible, ne dépassera généralement pas les 30 mg par litre.

Lors de vos achats de vins biologiques, assurez-vous de bien vérifier la certification du label biologique délivrée, mentionnée sur la bouteille

D’une part, les normes de certification biologique varient d’un pays à l’autre.

D’autre part, les vins biologiques importés peuvent être classés dans deux catégories bien distinctes : 


  1. Les “Vins issus de raisins cultivés biologiquement”
  2. Les “Vins biologiques”


La première est vinifiée à partir de raisins biologiques et fait l’objet de contrôles très stricts lors du processus de “culture biologique”, ce qui n’est pas le cas pour la vinification et la mise en bouteille. 

La seconde, plus couramment pratiquée aux États-Unis et en Australie, impose des exigences très élevées tant au niveau de la culture que de la vinification. Il est, par exemple, interdit d’ajouter du dioxyde de soufre pendant le processus de vinification.

Tous les produits sont certifiés par des organismes indépendants de contrôle afin d’indiquer au consommateur qu’aucun produit chimique de synthèse n’a été utilisé ou ajouté au raisin brut et au vin au cours du processus de culture, de vinification, de récolte et de mise en bouteille. 


https://pics0.baidu.com/feed/f703738da97739124b62b1667ca60d1e377ae2b3.jpeg?token=36e2e25df8d7130cf8610fc3ef32d2b4

Label bio de l'Union européenne — Wikipédia

Logo du label chinois des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label des produits alimentaires pour une Chine plus verte

Logo du label français des produits AB issus de l’agriculture biologique

Logo du label européen des produits issus de l’agriculture biologique

https://gimg2.baidu.com/image_search/src=http%3A%2F%2Fimg.chayu.com%2Farticle%2F1506%2F15%2F557e57214b7ff9mr6.jpeg%21600&refer=http%3A%2F%2Fimg.chayu.com&app=2002&size=f9999,10000&q=a80&n=0&g=0n&fmt=auto?sec=1654419723&t=fd6fb52e6810dbc9b47cf965b9823cf0

Logo du label américains des produits certifiés biologiques

Logo du label allemand des produits certifiés biologiques

Logo du label japonais des produits certifiés biologiques

Logo du label suisse des produits issus de l’agriculture biologique

https://img1.baidu.com/it/u=955794081,2807373146&fm=253&fmt=auto&app=138&f=JPEG?w=398&h=216

https://gimg2.baidu.com/image_search/src=http%3A%2F%2Fpic3.zhimg.com%2Fv2-62ac2a44cd7733c4f4110f4f17bd8b6a_b.jpg&refer=http%3A%2F%2Fpic3.zhimg.com&app=2002&size=f9999,10000&q=a80&n=0&g=0n&fmt=auto?sec=1654420163&t=c0bc6f74d18979e35993f35f5ffa2b40

Logo du label australien des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label suédois des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label canadien des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label de la Nouvelle-Zélande des produits issus de l’agriculture biologique

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à Vinoemotion, société engagée pour :

  • Sensibiliser les consommateurs à devenir plus responsables,
  • Défendre des causes environnementales, comme le respect de la nature et de la biodiversité,
  • Et promouvoir les vins naturels, biodynamiques et biologiques de nos vignerons, tout en valorisant leurs savoir-faire et produits.

Ce week-end, agriculteurs, viticulteurs, éleveurs, entrepreneurs et enseignants du secteur agricole vous invitent à la journée nationale de l’agriculture.
Fan de escape Gamegrandeur nature” ? Dès demain, les parisiens peuvent participer à ce jeu sur le thème de l’agriculture de demain
Organisé par #agriDemain et l’IHEDREA, l’Agro-Management School de Paris.
Pour cette occasion, portons donc un toast à l’agriculture de demain et à votre santé (dans tous les sens du terme )!

Qu’appelle-t-on par « vin biologique » ?

Les vins biologiques sont des vins qui ont le droit d’apposer le label biologique, à la suite de l’obtention d’une certification. Contrairement aux vins conventionnels, ces vins sont produits à partir de matières premières organiques et naturelles.



Pour obtenir leur toute première certification « vinification biologique », les vignobles de vins biologiques doivent utiliser, pendant trois années consécutives, des substances naturelles, telles que des algues, du fumier, des composts… comme engrais, sans utiliser ni insecticide, ni fongicide, ni engrais inorganique.

Les produits chimiques et les OGM, tels que les engrais chimiques, les herbicides, les enzymes génétiquement modifiées…, sont interdits ou limités en quantité pendant la culture, la vinification et la mise en bouteille afin de garantir une bonne qualité de vin et minimiser les impacts environnementaux

En effet, les certifications actuelles ne se limitent pas seulement aux raisins, mais concerne également les autres processus de fabrication, dont la vinification.

Le travail des vignes

Le désherbage

Des désherbants sont utilisés pour traiter les vignobles produisant des vins traditionnels, tandis que pour les vins biologiques d’autres pratiques sont mises en place pour lutter contre les mauvaises herbes :

  • Avec une interdiction formelle d’utiliser des désherbants chimiques ou des produits de traitement de synthèse, y compris les herbicides.
  • Grâce au désherbage mécanisé.
  • Ou à des préparations végétales, répandues sur les vignes, en tenant compte des saisons naturelles.

https://lh4.googleusercontent.com/JrSk7WRM8uNYQV2iNlJwzavHyCYyKw9eujrDq97b_tX1NlLXblsFYVItEovwOE_I42cmUaYUCICU4khqSz5wDDqHtS1PZ04S4t7JUMn3n3heWQ1NEdSi6Fr2NKj8yFmHOOCkIlSaBdcpns_rvQ

Les traitements

Des fongicides et des insecticides sont utilisés, pour les vignobles de vins conventionnels, par prévention ou pour lutter contre les maladies, comme le mildiou, l’oïdium ou la pourriture grise (Botrytis cinerea), mais aussi contre les ravageurs, comme les papillons, les chenilles (vers de la grappe) ou les cicadelles.

En revanche, dans les process de l’agriculture biologique, biodynamique et naturelle, les produits chimiques et les OGM sont strictement bannis.

  • En effet, en viticulture biologique, seuls le soufre et le sulfate de cuivre, que l’on peut trouver sous forme de bouillie bordelaise, sont tolérés et dans la limite de 6 kg par hectare et par an.
  • La bouillie bordelaise est également utilisée en biodynamie ainsi que pour les méthodes de vins naturels, limitée à 3 kg par hectare, mais sans contrainte normative spécifique pour les vins naturels.


Les couteaux mécaniques, engrenages ou courroies de transmission peuvent malheureusement écraser les raisins, quand ils sont récoltés mécaniquement, provoquant une oxydation prématurée, et apportant des bactéries

Ceci n’est pas le cas pour les raisins cueillis manuellement (*). Les raisins et la vinification peuvent ainsi être de meilleure qualité.

(*) critère important pour les vins biodynamiques et naturels, non exigé pour les vins biologiques mais souvent pratiqué pour des vins de qualité supérieure.

 

Les avantages des vendanges manuelles sont :

  • De réduire la consommation de carburant, les émissions de carbone, la pollution environnementale, tout simplement en remplaçant les machines par de la main-d’œuvre.
  • D’écarter les saletés ou impuretés, dans un souci de qualité, comme les feuilles abîmées, les tiges, les petits insectes ou les crottes de souris…
  • De laisser de côté les raisins pas encore mûrs ou malheureusement pourris, pour garantir une belle qualité de fruits
  • D’également contribuer à la qualité des fruits, en rangeant les raisins sélectionnés dans des petits cageots bien aérés, afin qu’ils restent intacts lors du transport.


La vinification


Juste avant la fermentation et la mise en bouteille, la personne en charge de la vinification peut ajouter une quantité appropriée de dioxyde de soufre, pour séparer l’alcool de l’oxygène et éviter tout contact avec les bactéries, garantissant sa fraîcheur.



  • La fermentation du vin traditionnel est faite par pasteurisation ; les vignerons produisant ce type de vins sont libres d’ajouter du dioxyde de soufre ainsi que des levures exogènes chimiques.
  • Le vin biologique est filtré après avoir utilisé des matières premières toutes issues de l’agriculture biologique, comme de l’albumine d’œuf bio ou des enzymes sans OGM. Des levures exogènes chimiques ainsi que du dioxyde de soufre peuvent être ajoutées, mais seulement à faibles doses pour le second.   


La mise en bouteille


La mention sur la bouteille de la quantité de sulfites est obligatoire dès lors que le vin contient plus de 10 mg de SO2 par litre, conforme à la loi sur les substances susceptibles de provoquer des allergies ou certaines intolérances (°). Cette quantité peut varier jusqu’à 400 mg par litre (pour les vins blancs liquoreux non bio). 

(°) Le règlement (UE) n°1169/2011 impose l’étiquetage obligatoire des substances contenues dans les aliments susceptibles de provoquer des allergies ou des intolérances.

Lorsqu’elle est inférieure à 40, nous pouvons dire qu’il n’y a « pas de sulfite ajouté ».

Pour votre information,

  • La quantité de dioxyde de soufre dans le vin ordinaire (non liquoreux) est, en général, de 150 à 200 mg par litre.
  • Celle des vins biologiques sera de 100 à 150 mg par litre.
  • Celle des vins biodynamiques de 70-90 mg par litre.
  • Et celle des vins naturels, la plus faible, ne dépassera généralement pas les 30 mg par litre.

Lors de vos achats de vins biologiques, assurez-vous de bien vérifier la certification du label biologique délivrée, mentionnée sur la bouteille

D’une part, les normes de certification biologique varient d’un pays à l’autre.

D’autre part, les vins biologiques importés peuvent être classés dans deux catégories bien distinctes : 


  1. Les “Vins issus de raisins cultivés biologiquement”
  2. Les “Vins biologiques”


La première est vinifiée à partir de raisins biologiques et fait l’objet de contrôles très stricts lors du processus de “culture biologique”, ce qui n’est pas le cas pour la vinification et la mise en bouteille. 

La seconde, plus couramment pratiquée aux États-Unis et en Australie, impose des exigences très élevées tant au niveau de la culture que de la vinification. Il est, par exemple, interdit d’ajouter du dioxyde de soufre pendant le processus de vinification.

Tous les produits sont certifiés par des organismes indépendants de contrôle afin d’indiquer au consommateur qu’aucun produit chimique de synthèse n’a été utilisé ou ajouté au raisin brut et au vin au cours du processus de culture, de vinification, de récolte et de mise en bouteille. 


https://pics0.baidu.com/feed/f703738da97739124b62b1667ca60d1e377ae2b3.jpeg?token=36e2e25df8d7130cf8610fc3ef32d2b4

Label bio de l'Union européenne — Wikipédia

Logo du label chinois des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label des produits alimentaires pour une Chine plus verte

Logo du label français des produits AB issus de l’agriculture biologique

Logo du label européen des produits issus de l’agriculture biologique

https://gimg2.baidu.com/image_search/src=http%3A%2F%2Fimg.chayu.com%2Farticle%2F1506%2F15%2F557e57214b7ff9mr6.jpeg%21600&refer=http%3A%2F%2Fimg.chayu.com&app=2002&size=f9999,10000&q=a80&n=0&g=0n&fmt=auto?sec=1654419723&t=fd6fb52e6810dbc9b47cf965b9823cf0

Logo du label américains des produits certifiés biologiques

Logo du label allemand des produits certifiés biologiques

Logo du label japonais des produits certifiés biologiques

Logo du label suisse des produits issus de l’agriculture biologique

https://img1.baidu.com/it/u=955794081,2807373146&fm=253&fmt=auto&app=138&f=JPEG?w=398&h=216

https://gimg2.baidu.com/image_search/src=http%3A%2F%2Fpic3.zhimg.com%2Fv2-62ac2a44cd7733c4f4110f4f17bd8b6a_b.jpg&refer=http%3A%2F%2Fpic3.zhimg.com&app=2002&size=f9999,10000&q=a80&n=0&g=0n&fmt=auto?sec=1654420163&t=c0bc6f74d18979e35993f35f5ffa2b40

Logo du label australien des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label suédois des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label canadien des produits issus de l’agriculture biologique

Logo du label de la Nouvelle-Zélande des produits issus de l’agriculture biologique

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à Vinoemotion, société engagée pour :

  • Sensibiliser les consommateurs à devenir plus responsables,
  • Défendre des causes environnementales, comme le respect de la nature et de la biodiversité,
  • Et promouvoir les vins naturels, biodynamiques et biologiques de nos vignerons, tout en valorisant leurs savoir-faire et produits.

Laisser un commentaire